AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:26

Eylëen



La nuit était tombée et quelques flocons commençaient à tomber devant une lune rieuse. Une ombre épiait la fumée émanant de la petite cheminée, emmitouflée dans une lourde cape en laine marron. La jeune mort-vivante avait encore ses habitudes d'"avant", le vent et la neige ne la faisaient plus autant frissonner mais celà la rassurait de se couvrir normalement.

- Il n'y a pas l'air d'avoir de réprouvés, on devrait essayer d'aller voir ?

Elle avait attendu, semi perchée à un arbre, manquant de glisser par moment à cause du gel et avait pu voir passer les habitants. Un chien l'avait remarqué à un moment donné mais elle avait réussi à lui faire suffisamment peur pour qu'il n'aille pas la dénoncer.

Eylëen, il y a une présence étrange là-dedans

- Je sais, y'a eu un démon... aux mauvaises intentions... mais c'est trop diffus, je crois qu'il est parti.

Mauvaises intentions ? Tu me fais rire, nous ne sommes pas des agneaux !

- La ferme, tu vas nous faire repérer !

Une ombre passa devant une des fenêtres.

La démoniste retint son souffle quelques instants puis ferma les yeux et annonça :

- Je tente...

Tu es complètement folle ma vieille !

- Tu veux attendre quelques jours de plus sur cette vieille branche ? Je n'ai plus les fesses aussi rebondies qu'avant !

Oh oui, c'est sur que j'aurais préféré que ce soit tes grosses fesses plutot que tes os pointus pour faire le guet ! Mais -

- Tu devras t'habituer, Zeprin, parce que tu devras supporter mon corps toute ta vie. Mais en attendant, j'ai envie d'essayer. Ca va pas être pire qu'avec les réprouvés !

Zeprin ne répondit pas. Depuis leur mort commune et leur résurrection, les réprouvés restaient leur premier mauvais souvenir.

- J'y vais, mais ne m'embête pas. Ce sera déjà assez difficile.

Un grondement dans sa tête lui fit comprendre qu'il aura difficile mais qu'il fera de son mieux. Elle se cramponna au tronc pour descendre le plus doucement possible et tomba lourdement sur le dos. Ses os craquèrent légèrement et un cri strident lui vrilla la tête alors qu'elle se retenait d'exclamer sa douleur.

- Chochotte ! siffla-t-elle.

Tu pouvais faire attention !

Eylëen se releva en époussetant sa robe et se dirigea, déterminée vers la porte du refuge où elle toqua trois petits coups. La personne qui ouvrit la porte à Eylëen, se retrouvait nez à nez avec une mort-vivante au visage visiblement bien conservé, aux longs cheveux noirs et aux grands yeux curieux. Une longue robe noire la couvrait entièrement, par gène de son corps et une cape marron pendait sur ses épaules.

- Désolée de vous déranger par cette heure... Je cherchais un abri par ce temps et j'ai vu la fumée de cheminée au loin. Puis-je me réfugier chez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:29

Egoranth



C'était pas la soirée. Ni la semaine. En fait, il était rare que ce soit le bon jour pour Egoranth. Mais ces derniers temps étaient prie que tous. Cauchemars a répétition nuisant à son sommeil qu'il avait pourtant recouvré depuis sa retraite, sa fille éloigné de lui par sécurité car le refuge était dans une période sombre, encore une fois. De sinistres forces opéraient en son sein et rendait les habitants irrascibles, nerveux, presque dépressif, car le sommeil leur manquaient à tous et quand bien même ils parvenaient à fermer les yeux, les mauvais rêve avaient vite fait de les en extirper. Pour couronner le tout, Giliak, "possédé" par un démoniste extravagant, avait manqué de se faire enlevé par l'un de ses sbire, et à la place ce fut Lantheris qui tomba dans la gueule du loup en voulant sauver l'enfant. 

Ce soir là, Egoranth faisait les cents pas dans le salon. La plupart des autres étaient à l'étage à veiller sur Giliak et à chercher une solution pour lui venir en aide, tout comme retrouver Lantheris. La cigarette aux lèvres ne tarderait pas à rejoindre la dizaines d'autres qui s'entassaient dans un cendrier sur le bord de la cheminée. Il n'avait même pas le courage de sortir au bord du lac s'entraîner, tailler quelques tronc d'arbres pour se lâcher les nerfs à vifs depuis trop longtemps, et il accumulait tout ça en lui sans un mot. Le courage ne lui manquait pas autant que l'énergie. Les chardons sanglants et les injections de mana ne remplaçaient plus assez le nombre de nuit manquantes à moins de, à chaque fois, monter toujours un peu plus la dose. Il lui fallait dormir. Il le fallait pour tous.

Mais c'est là qu'on frappa à la porte. Un visiteur ? En pleine nuit ? En cette période difficile ? Egoranth s'arma de Talion après avoir jeté sa cigarette au feu. Puis, prenant un moment pour écouter les sons de l'extérieur l'oreille collée à la porte, il saisi la poignée et l'entre-ouvrit pour jeter un oeil au dehors. 

- Désolée de vous déranger par cette heure... Je cherchais un abri par ce temps et j'ai vu la fumée de cheminée au loin. Puis-je me réfugier chez vous ?

Qu'est-ce que c'était ? Une humaine ? Il sentit son bras se raidir sous une montée de rage et près à abattre son arme sur le crâne de l'arrivante. Mais il pu se contenir et plissa légèrement les yeux pour mieux se rendre compte de l'apparence de la jeune femme. Le peu de lumière filtrant sur l'extérieur ne l'aida pas beaucoup, d'autant que ses yeux n'étaient plus aussi performant qu'ils avaient été. Mais la lueur des iris de l'individu ne trompait guère sa nature. Une réprouvé. La toisant, Egoranth conserva un long silence. L’œil pernicieux de l'ancien chevalier de sang n’incitait en rien à un accueil chaleureux. C'était louche, trop louche, pas question de faire rentrer une inconnue alors que chacun dans le refuge était affaibli et à fleur de peau.

- Qui êtes vous ? interrogea-t-il sèchement sans ouvrir davantage la porte ni mettre plus de chaleur dans le ton de sa voix, avec une seule réelle envie : lui claquer la porte au nez. Vous les réprouvés n'avez plus aucune notion du temps qui passe ni de la fatigue, cela vous prend souvent d'aller frapper chez les gens au beau milieu de la nuit ? En cette saison toutes les maisons ont une cheminée fumante de jour comme de nuit : nous sommes en hiver ! ? D'où venez-vous ? Vous êtes armée ?

Et finalement il se défoula par un questionnaire cinglant plutôt que par des coups de hache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:30

Eylëen



Réprouvée ! Tu entends ça Eylëen ! Te laisse pas insulter bon sang !

Eylëen soupira, tentant d'oublier la voix de Zeprin dans sa tête, que de toutes façons, et heureusement pour elle, personne ne pouvait l'entendre.

- Je m'appelle Eylëen Venmore et contrairement aux apparences, je ne fais pas partie de ces réprouvés... Même si je suis en vie grâce à eux.

La démoniste cligna des yeux et observa longuement l'elfe de sang. Elle n'en avait jamais vu d'aussi près et elle ne put s'empêcher de sourire.

Il a plus de gueule que l'idiot de démoniste que tu avais dragué -

- Je... commença-t-elle pour atténuer la voix. Je suis... toute jeune mort-vivante et je n'ai donc nulle part où aller comme j'ai refusé de servir la Banshee comme un toutou.

Elle écarta sa cape pour montrer qu'elle n'avait aucune arme. La neige continuait à tomber sur ses cheveux noirs et frémit à force de voir toute cette neige alentours, plutôt par habitude que par sensation de froid.

Madame brosse dans l'sens du poil, mais vas-y ! Défonce la porte et entre ! Tu es passée sur le corps de bien plus gros qu'ça !

Soupirant par moment pour ne pas répliquer et garder son calme, elle attendit avec espoir que l'elfe réagisse à son discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:33

Egoranth


Ce fut comme un petit fils dans sa tête qui se déboulonna aussitôt. Une fuite, alerte, danger. Poussant la porte a grande volée, il saisi la morte-vivant par le col d'une main avec une certaine violence. Par le Puits, qu'il aurait préféré lui broyer le cou plutôt que de froisser un simple vêtement.

- Ce qui n'est pas réprouvé appartient au Fléau
, gronda-t-il d'une voix sourde, Vous frappez chez des inconnus et revendiquez votre statut, mais qu'est-ce que vous espérez ? Vous êtes complètement stupide c'est certain !

Puis, il la repoussa devant lui comme dégouté et la désigna de la pointe de son arme.

- Vous feriez mieux de disparaître avant que je ne le fasse moi-même. Priez que la nécrogarde ne vous tombe pas dessus, je ne sais pas si vous avez remarqué que Fossoyeuse est proche, il n'est pas impossible de croiser des patrouilles en exercice. Si je vous revois autour de ce refuge je me ferai un malin plaisir de vous livrer moi-même à eux en gage de nos vieilles alliances.

Il fulminait c'était certain, il y avait longtemps que ce n'était pas arrivé. Pour qui se prenait-elle ? Encore une qui cherchait à attirer des ennuis sur le refuge avec ses origines et ses allégeances douteuses. Ne pas suivre Sylvanas comme un toutou ? Mesurait-elle seulement la portée de ses paroles ? Oser venir le dire devant des voisins de Fossoyeuse était sans doute un signe de démence, elle pouvait s'estimer heureuse d'être tombé sur des voisins penchés sur la neutralité, mais quand bien même, ce soir, c'est sur Egoranth qu'elle était tombé, et il aurait sans doute plus facilement accepté une race composant habituellement l'Alliance -sauf les humains-, -et encore "accepté" est relatif, ça reste Ego- qu'une traîtresse de morte-vivante. La méfiance de l'ancien chevalier de sang s'était décuplé en ses temps troubles pour le refuge, et malgré avoir prêté serment son désir de protéger sa nouvelle famille était plus fort, pas question de laisser passer ce genre d'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:34

Eylëen



La réaction de l'elfe fut plutôt inattendue, enfin, du moins de cette manière. Le choc de la réaction ne lui permit pas de tenir debout lorsqu'il la repoussa et elle se retrouva sur le sol enneigé. Eylëen ne le lâcha pas des yeux, un regard noir avait pris place.

Attaque le !

Non, elle ne pouvait pas, elle n'était pas violente et puis, il était dans son droit ! Elle aurait réagi pareil si quelqu'un venait toquer à la porte de son atelier lorsqu'elle vivait encore normalement... En fait, personne n'avait juste intérêt de faire celà de peur que Zeprin lui crame les fesses.

Tu ne vas pas te laisser faire comme ça !? Bouge toi le popotin, tas d'os !

- Non, murmura-t-elle pour Zeprin.

Puis se rendant compte qu'elle avait parler trop haut, elle tenta une continuité pour que rien ne paraissent suspect.

- Je ne fais pas partie du Fléau, je suis juste victime de celui-ci, je n'ai jamais demandé à ce qu'on me déterre. Mais soit, vos oreilles et votre bouche semblent plus développées que votre cerveau, donc je vais chercher un foyer plus agréable.

Zeprin jubilait dans sa tête. Bien envoyé ! Mais ! Ca veut dire qu'il y a pas de baston ! Eh !

Elle se releva et tourna les talons.

- Bonne nuit, elfe de sang. Et puissent vos jours de vie être plus nombreux que les miens.

T'aurais pu t'amuser avec ! Ca fait longtemps que j'ai plus fait ça !

- Zeprin, tais-toi.

Ses mots étaient peut-être encore audible mais elle s'en fichait, de toutes façons, elle était rejetée. Eylëen avait l'habitude après tout.


Dernière édition par Amaurëa le Mer 21 Aoû - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:37

Sebirion


"C'est quoi s'bordel en pleine nuit Ego ? Bordel de pompe à m..."
J'm'arrête quand j'vois qu'il parle en fait à quelqu'un. Puis j'avance encore et je m'accoude à l'épaule du grand énervé qui agite sa grosse hache vers une personne à la porte. Tien, une réprouvée. Je crois. Si Ego est énervé c'est qu'un truc cloche. Mais après, Ego il est souvent énervé pour rien, je le connais depuis l'temps.
"T'as pas honte de taper les plus p'tits que toi ?"
Je sais que non, surtout les femmes, il les supporte pas. Mais il allait bien finir par me courir sur le système à brailler au beau milieu de la nuit alors qu'on a d'autres chat à fouetter. Malheureusement, la visiteuse s'en retourne déjà et ma main viens claquer l'arrière du crâne du grand rouquin. Même que ça s'entend, j'ai de grandes mains moi aussi et son crâne résonne creux.
"T'es vraiment trop con toi de jeter les gens comme ça, elle t'as fait toi la macchabée ? Bon si tu m'dis que c'était une témoin de j'sais pas qui ou une vendeuse de tapis en poils de nain, j'peux comprendre..."
Je la regarde encore un peu, et puis, sans attendre que Ego puisse ronchonner quelque chose, je le pousse dans la neige. Tien, le blanc, ça lui va pas si mal avec le rouge. 

"C'est l'hiver, c'est la fin de l'an, sois un peu généreux pour une fois et fait une bonne action. Va donc la chercher la môme, on va discuter au chaud. Qu'est-ce que tu crains d'toute façon ? T'es pas le seul costaud capable de défendre la baraque j'te rappelle !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:38

Eylëen


Attend, c'est quoi c'bruit ?

Eylëen se retourna, prête à attaquer au cas où l'idiot d'elfe de sang viendrait l'achever par derrière. Froncement de sourcils. Un autre elfe venait de pousser le rouquin dans la neige. 

- Qu'est-ce qu'il se passe... murmura-t-elle, hésitant à se rapprocher à nouveau de la petite maison.

Peut-être un jaloux qui voulait tester si une arme contre tes os faisaient de la musique? Tu devrais foutre le camp.

- Il n'est pas armé.

Elle s'approcha alors doucement, pour se mettre à suffisamment à porter du deuxième elfe pour qu'il puisse l'entendre :

- Que se passe-t-il, messieurs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:39

Egoranth


A peine il pu lever les yeux, débuter un soupir, et commencer à songer de faire demi-tour rentrer au chaud, que ce fourbe de pirate profita de son inattention pour le pousser dans la poudreuse. Sebirion n'était pas loin de posséder la même carrure qu'Egoranth, ce fut donc sans grands efforts qu'il humilia son vieil ami. L'ancien soldat se releva lentement en contenant une colère de toutes ses forces afin de ne pas s'emporter bêtement et se ridiculiser plus qu'il n'était. Mais son regard en disait long sur ce qui attendait l'ancien corsaire. Ce dernier s'en réjouissait manifestement d'avance, il adorait chahuter Egoranth jusqu'à le pousser à bout. Époussetant sommairement la neige qui collait à sa chemise et à ses cheveux, il enfonça Talion dans le sol, posa le coude sur le manche et fixa la morte-vivante trop curieuse à son goût. Il la toisa même longuement sans exprimer quoi que ce soit, juste, peut-être, un peu de frustration refoulée, et une petite vengeance qu'il lui tardait d'appliquer. Dans un long soupir, il indiqua le refuge d'un mouvement las et résigné de la tête, faisant signe à Eylëen d'y entrer. Puis, il ajouta, certain de s'être fait comprendre :

- Mais dépêchez-vous avant que je ne change d'avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:41

Eylëen


Eylëen regarda les deux elfes, l'un après l'autre, puis s'empressa d'entrer au petit trot en secouant ses cheveux humidifiés par la neige fondue. Elle posa sa cape brune près de la cheminée et s'installa sur une chaise non loin de là.

Ahhh les flammes, j'me sens mieux à présent.

La jeune mort-vivante aurait voulu profiter réellement de cette chaleur qui lui dévorait la surface de la peau, sans la pénétrer. Elle aurait voulu retourner sur ses pas et éviter son expérience foirée... et en même temps... C'était si agréable d'avoir eu raison. Les flammes dansaient devant elle, lui évoquant de vagues souvenirs... Mais elle n'était pas là pour occuper simplement une chaise. Ces hôtes avaient bien voulu la laisser entrer, il fallait qu'elle soit une bonne invité, correcte, courtoise.

Essaye de te mettre le beau brun dans la poche. Le roux ça parrait complexe.

- Comme je disais à votre ami, je m'appelle Eylëen, dit-elle doucement à son elfe "sauveur". Je vous remercie sincèrement de m'avoir fait entrer... Je ne suis pas encore "habituée" à ne plus ressentir toutes les choses comme avant. J'espérais que me poser un peu quelque part m'aiderait... Je n'ai jamais été habituée à rester dans le froid.

Ca tu l'as dit ! Il fait sombre mais quand même moins froid dans ton atelier bordélique ! 

Fermant les yeux, elle repensa à son atelier, un pincement au coeur. Tout devait être détruit suite à l'accident à présent.

- Je ne veux pas vous dérangez si vous avez d'autres chats à fouetter. Vous semblez aussi épuisés que moi je suis morte...

Et c'est pas peu dire ! Rien que par pensée je pourrais les réduire en cendre !

L'égo démesuré de Zeprin la désespérait tellement qu'elle préféra nier en bloc et attendre que ses interlocuteurs la jugent digne de confiance ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:42

Sebirion


Je lance un clin d’œil à Ego histoire de l’asticoter un peu plus et de défier son regard noir et je rentre à la suite de la nouvelle. Elle m'explique deux trois trucs auxquels je répond d'un geste de la main, genre, y a pas d'quoi, tout est normal. Et à la suite de lui rétorque que le froid c'est vraiment pas mon truc non plus et qu'elle a bien raison de venir scouater un peu près d'un bon feu, chose qu'il n'y a pas à quelques kilomètre à la ronde dans cette région. Je m'interroge pas trop sur la capacité d'un réprouvé à supporter le froid, apparemment ils sont tous un peu différents.

"T'inquiète pas poulette, c'est pas joisse ces derniers jours ici, c'est tout, faudrait pas qu'tu t'sentes mal à l'aise, on a des p'tits soucis d'ombre parasites qui trouve qu'il fait bien chaud ici aussi. Mais ça va s'régler vite, j'espère."

Je crois les bras et m’appuie contre le mur. J'arrive pas trop à avoir l'air aussi avenant que d'habitude, mais au moins, j'ai un sourire assez convainquant, même si j'ai des traces noires sous les yeux indiquant que je prolongerai bien mes nuits de sommeil si j'pouvai. Mais je consens à passer un peu de temps avec la nouvelle, ça me change les idées plutôt que me morfondre au chevet de Gilou et de ruminer des choses inutiles dans l'inactivité. Après un court silence je reprend :

"Fais pas attention au rouquin t'sais c'est juste un gros chat d'gouttière qui fait le dos rond mais il a les griffes un peu émoussées ces derniers temps. Bon et donc toi tu viens d'où comme ça ? Tu fais quoi au juste dans la non-vie ? Raconte un peu ça change de voir de nouvelles tê..."

Mais j'ai pas le temps de finir qu'une boule de neige énorme vient s'écraser derrière mon crâne et je manque bien de tomber en avant. Quand je me retourne, je vois Egoranth à la porte, toujours les pieds dans la neige, le regard toujours furieux. Ça, tu va me le payer, merde, c'est froid, je déteste le froid !
VLAN ! J'avais pas vu sa main dans son dos qui en planquait une autre ! L'enflure, je l'ai reçu en pleine poire ! Quand je fonce vers la porte et que je m'arrête à son seuil, l'autre baraque est déjà loin et il m'attend avec son air hautain et fixe, même carrément méprisant.

"Surtout, tu bouge pas, je suis à toi dans DEUX minutes !" lui lançai-je en le pointant du doigt. Là c'est sûr, il va morfler, mais c'est mal poli d'oublier un invité alors je retourne vers la morte-vivante tout en attrapant un torchon pour m'éponger la figure.

"Tu vois, il a quand même le sens de l'humour le grand guignol. Bon, on en était où... "

Me posant cette fois sur une chaise près d'elle et allumant un cigare, je fais bien attention à mes arrière pendant que je m'adresse une nouvelle fois à Eyleen en retrouvant un sourire aimable :

"Ouais, cause moi un peu de toi quand même. Ah au fait moi c'est Sebirion, mais appelle moi Seb comme tout l'monde !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:44

Eylëen


Des ombres parasites ?

C'est donc ça ce que j'ai senti. Y'a du démoniaque là dessous !

Zeprin avait aiguisé ses sens lors de la fusion, mais elle ne maîtrisait encore pas grand chose. Eylëen restait encore perturbée par sa renaissance au milieu d'autres morts-vivants.

Bien visé le rouquin ! Comme quoi, il aurait pu te trancher la gorge tout à l'heure, il est pas si idiot que ça.

Elle inspira profondément dans un léger sifflement. Ses poumons avaient du être légèrement perforés, sans doute du à une explosion ? Elle aurait voulu voir comment elle était morte. La machine, l'expérience... de la fumée... puis plus rien.

"Ouais, cause moi un peu de toi quand même. Ah au fait moi c'est Sebirion, mais appelle moi Seb comme tout l'monde !"

Il l'a fit légèrement sursautée, elle était encore plongée dans ses souvenirs.

Seb? BOUHAHA Ca m'fait penser au nom d'une -

- Enchantée... Seb, donc, dit-elle pour couper à la plaisanterie fumeuse de Zeprin. Euh... en fait... Ca ne fait pas très très longtemps que je suis relevée. Dès que j'ai compris ce qu'ils faisaient et attendaient de nous... J'ai fui. Mais sinon, avant et encore maintenant, je suis démoniste, spécialiste dans les démons. Je fais des recherches pour les comprendre, pour savoir s'ils sont vraiment tous irracibles, si d'autres ne peuvent être sans "maître" etc... C'est un domaine qui me passionne beaucoup et j'y passais la majorité de mon temps en compagnie de mon diablotin Zeprin, qui est mon sujet d'observation le plus proche et disponible.

Ahh mais que d'éloges ! Tu oublies que je suis le plus puissant de tous les diablotins que tu ais connus !

Elle pouffa de rire puis se mit la main devant la bouche. Calme toi Eylëen, ris pas de ces bétises, on va te prendre pour une folle.

- Excusez-moi, c'est nerveux. Avant je vivais au Bois de la Pénombre où je suis née, et où je suis morte. Mais je me suis retrouvée dans le coin, un fossoyeur a apparemment pillé ma tombe ainsi que celles d'autres personnes un peu moins récentes que la mienne. Voilà comment se retrouver tellement plus au nord... Mais ça va, je ne suis pas arrivée dans le Norfendre, c'est déjà ça.

Elle sourit, ça lui faisait du bien d'en parler à quelqu'un d'extérieur... de réellement extérieur.

Zeprin émettait un grondement, cherchant ce qu'il allait pouvoir dire comme nouvelles vacherie pour pousser à bout sa démoniste "préférée".

- Mais, dites moi... Vous n'avez dit avoir des soucis, des problèmes d'ombre ? Ma curiosité m'interpelle là dessus... Oh mais excusez-moi si vous ne souhaitez en parler, je ne suis qu'une étrangère après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:45

Sebirion


Je la regarde pendant qu'elle débite avec ses mimiques et j'me dis qu'elle doit pas être toute seule dans sa tête, ceci dit c'est une macchabée c'est normal, ils ont toujours une case de travers. Mais je m'interroge pas mal quand même et ça doit se voir, j'suis un peu sceptique. Dans un nuage de fumée je lui demande :

"Donc t'es pas une réprouvé si j'ai pigé, mais ça va t’arrive à survivre toute seule comme ça ? T'as pas dû voir beaucoup d'monde depuis que t'es relevé. Comment tu fais pour apprendre le démonisme ? T'as un maître ? Parce que je crois pas que dans la Foss' ils acceptent de former les types qui sont pas d'chez eux."

En fait, c'était plus une affirmation qu'un doute. J'espère qu'elle a un maître fiable, parce qu'on n'apprend déjà pas la magie tout seul, alors les démons, c'est carrément risquer de se lancer dedans sans un mentor, et les démons et autres conneries j'en ai plein le fondement depuis ce qui est arrivé a Giliak, donc je suis méfiant même si j'essaie de pas trop le montrer. 

"Sinon fais pas gaffe à ses ombres, on... gère."

Faut bien l'avouer, j'ai pas envie qu'elle se proposer d'aider, j'la connais pas et si je la laisse faire son truc et que ça merde, c'est sur bibi que ça va retomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:46

Eylëen


Sebirion semblait méfiant, en même temps, elle comprenait, Eylëen était pareille.

- J'avais un maître, Ursula Deline, à Hurlevent à l'époque. J'ai suivi son enseignement pour les bases... Mais j'ai toujours préféré apprendre et étudier seule, sur le terrain. J'ai visité l'Outreterre, et autres territoires souillés par le souffre des démons. J'en ai beaucoup appris.

On a rencontré plein de copain à moi d'ailleurs !

Oui, elle avait beaucoup aimé être là-bas. Même si certaines expériences avaient été plutôt pénibles, elle avait rempli sa tête de connaissance, en immersion chez les démons... En temps que prisonnière ou que simple humaine curieuse, ils avaient différentes façons de voir le monde.

- Ca ne fait pas si longtemps que je suis relevée et je n'ai croisé que les quelques réprouvés qui se trouvaient avec moi à ce moment-là. Depuis, j'ai marché... jusqu'ici. J'avoue que je vous ai épié avant d'oser toquer à votre porte... J'avais peur de trouver des réprouvés ici. Je ne m'attendais pas à un bon accueil... je vous remercie encore de votre attention.

Eylëen baissa les yeux puis les dirigea vers le feu de cheminée. Elle aimerait beaucoup rester ici... Même si ce n'était peut-être pas possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:47

Sebirion


Les jeunes, morts ou pas, ils me font tous rire, ha !

"T'apprends toute seule le démonisme, faut être cinglé, avoir juste des bases ça suffit pas, et pourtant j'y connais rien en démonisme mais c'est pareil pour tout."
Ou presque tout.

Tant pis, si elle se fais posséder, on la zigouillera. J'connais p'tête pas trop le démonisme, mais les types qui se font avoir par leurs démons parce qu'ils jouent les gros dur y en a légion. Elle est déjà pas toute seule dans sa tête. Y a même déjà des types qui se grille la cervelle avec les arcanes parce qu'ils s'amusent trop avec. Je me relève en soupirant, elle est bien sympathique, mais je suis vachement mitigé, pourtant j'suis pas aussi borné et parano qu'Egoranth.

"Faut pas déconner mad'moiselle, trouve toi un maître ! C'est bien joli d'apprendre sur le terrain, faire olé olé avec les démons, s'imaginer qu'on est bien mieux seule, avant de s'rendre compte trop tard qu'on est leur victime. J'fais quoi moi maintenant ? J'te fais confiance ?
On n'apprend pas des trucs aussi dangereux comme le démonisme tout seul !"

Bon peut être que je perd un peu mon sang froid. Je suis fatigué. Me levant faire quelques pas suivit de nuages de fumée, j'essaie de me calmer et de réfléchir rapidement. Réfléchir vite c'est moins facile que ça en a l'air ! Je vais sans doute me faire engueuler de la laisser rentrer, mais c'est pas dans la politique de la maison de refuser quelqu'un, enfin sauf si il représente un danger évidement. Elle représente un danger elle ? Le danger a tellement de visages... Et on a bien accueilli des types plus louches que ça, comme l'autre démoniste ou même Egoranth.

"Bon, s'cuse moi miss. Vous me faites tous baliser avec vos délires d'apprenti sorcier aussi !"

Je ronchonne beaucoup dans la vie ouais, je m'fais un peu vieux je crois. Mon cul retrouve la chaise et moi mon calme.

"Tu va te faire une place dans les dortoirs, prend un lit de libre. On a des réprouvés aussi même si ils crèchent pas à l'intérieur, mais ils devraient pas te poser trop d'soucis. Donc si à toi ça t'en pose pas non plus, bienv'nu à la maison. Si jamais tu veux rester, genre, à "vie"... faudra en parler à Nasga. C'est notre chef. T'as des questions ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa



Messages : 199
Date d'inscription : 21/08/2013
Age : 24
Localisation : A l'auberge

MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Mer 21 Aoû - 17:47

Eylëen


De quoi qu'il se mêle c'lui-là ?

- Je me contenterai d'une nuit... voire deux... Enfin, je verrai... J'ai surtout besoin de retrouver un peu de repère, je ne connais rien par ici. Je ne veux pas user de votre hospitalité.

Les mots de Sebirion résonnaient dans sa tête, ou plutôt Zeprin les répétait inlassablement. Non, elle n'était pas cinglée, du moins pas dans le sens qu'il le pensait. Elle était juste trop surdouée pour accepter l'enseignement de quelqu'un. Jeunesse ? Sans doute... Peut-être avec le temps ça se calmera. Mais depuis l'expérience qu'elle avait faite, elle avait soif d'en apprendre encore plus... et son diablotin l'aidait beaucoup dans cette voix. Elle n'avait plus peur de se faire manipuler par des démons extérieurs... Eylëen avait confiance en Zeprin, du moins une confiance toute relative. Elle faisait au mieux pour l'ignorer, faire la sourde.

- Je me ferais discrète, ne vous en faites pas... 

Elle se leva et regarda l'escalier.

Dooooooooorrrmiiiiiiiiiirrrrrrr !

- Dormir... parle pour toi, murmura-t-elle doucement avant de s'approcher de celui-ci, puis se retourner. Vous devriez aller vous reposer, ne vous inquiétez pas, je ne vais pas détruire votre foyer. Nous ne... euh je ne mords pas la main qui me nourrit et me loge.

Elle se précipita dans le dortoir, priant pour qu'on la laisse tranquille afin de ne plus faire de bourde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]   Aujourd'hui à 19:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Odeur de souffre au clair de lune [Candidature Eylëen - validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aide Schéma " Clair de Lune"
» Premier nom d'une liste , combat au clair de Lune ! [Grahim - Taka Shinishi][Terminé]
» « La rêverie est le clair de lune de la pensée. » [Pv : Le Papillon]
» Odeur de Souffre
» [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dernier Refuge :: Vie de guilde :: Accueil et règlement intérieur-
Sauter vers: